LE CAFÉ EN HIVER : UNE FORME D’ÉCHANGE PRIVILÉGIÉE

le café en hiver

Boire un café est un plaisir, car il n’est pas nécessaire pour à la vie, mais il constitue l’un des raffinements. La consommation du café est bénéfique pour l’exercice physique surtout lors des efforts d’endurance prolongés. Mais ses qualités gustatives peuvent pousser souvent à une consommation déraisonnable.

LE CAFÉ EN HIVER : UNE FORME D’ECHANGE PRIVILEGIEE

2

Le café est la boisson préférée et stimulante des intellectuels. Cette boisson est la plus consommée au monde. Et en plus de la caféine qui est la composante la plus étudiée du café, ce dernier contient de nombreuses substances actives telles que les vitamines, les oligoéléments et les minéraux.

Le café en hiver est la boisson privilégiée pendant les échanges, et la consommation d’une petite à deux grandes tasses génère plusieurs effets positifs sur la santé. D’abord il donne la sensation de relaxation et de bien-être, ensuite de l’énergie et la bonne humeur, et enfin il permet d’avoir de la vigilance ainsi qu’une grande capacité de concentration.

La consommation du café en hiver donne la capacité à prendre plaisir et diminue le sentiment d’incertitude. Le café est considéré comme un antidépresseur, il correspondant souvent à un moment d’échange et de convivialité privilégiés.

LE CAFÉ EN HIVER UNE BOISSON AUX MULTIPLES VERTUS

3

Il est bien connu que les boissons chaudes soignent les maladies froides, et les boissons froides soignent les maladies chaudes. Quand les gens s’absentent de leur foyer, le café est consommé sans modération. Le café en hiver réchauffe, mais aussi soulage et évite certains maux.

Le café est généralement offert à l’invité ou demandé par lui-même, mais des fois nous exigeons que le café soit servi. Une tasse de café permet éventuellement de discuter affaires et d’amorcer une réconciliation.

Il faut savoir que la caféine exerce un effet renforçateur sur son propre consommateur en raison de ses propriétés stimulantes. Alors, la tolérance à une substance indique que la dose nécessaire à l’obtention des effets désirés augmente progressivement. Cela incite le consommateur à augmenter sa consommation.

Et pour finir, un bon café est le fruit d’une grande expérience accumulée de toutes les opérations de fabrication et de transformation. C’est pour cela que l’arôme du café provient de plus de sept cents composés volatiles. Alors que les quantités de ces composés varient selon les types de café et le mode de préparation. Mais cette boisson est la plus répandue au monde sachant que la caféine est la substance pharmacologiquement active.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *